Menu
RSS
La billetterie pour TFC-Bastia est ouverte !

La billetterie pour TFC-Bastia est …

Les places pour le matc...

La billetterie pour TFC-Monaco est ouverte !

La billetterie pour TFC-Monaco est …

Les places pour le dern...

La seconde mi-temps de Nantes-TFC en intégralité

La seconde mi-temps de Nantes-TFC e…

La première période de ...

La première mi-temps de Nantes-TFC en intégralité

La première mi-temps de Nantes-TFC …

La première période de ...

La seconde mi-temps de TFC-Lorient en intégralité

La seconde mi-temps de TFC-Lorient …

La seconde période de l...

La première mi-temps de TFC-Lorient en intégralité

La première mi-temps de TFC-Lorient…

La première période de ...

La seconde mi-temps de Montpellier-TFC en intégralité

La seconde mi-temps de Montpellier-…

La première période de ...

La première mi-temps de Montpellier-TFC en intégralité

La première mi-temps de Montpellier…

La première période de ...

La seconde mi-temps de TFC-Metz en intégralité

La seconde mi-temps de TFC-Metz en …

La seconde période de l...

La première mi-temps de TFC-Metz en intégralité

La première mi-temps de TFC-Metz en…

La première période de ...

Prev Next
ban tfc accueil

Kick Off Sport : "Proposer aux clubs des produits compétitifs mais de très bonne qualité"

kick dat ad2

Récemment créée par deux passionnés de ballon rond, Kick Off devrait très prochainement s’imposer comme l’un des équipementiers sportifs références sur la région toulousaine, et au-delà. Bien connus du côté des terrains de l’US Pouvourville et des gymnases du Néo Toulouse Futsal, Mathieu Vinatier et Alexandre Rouen sont les deux jeunes entrepreneurs à l’initiative du projet. Présentation.

Pouvez-vous présenter votre offre ?
Mathieu Vinatier : Nous sommes deux associés, moi-même, et Alexandre, lequel est bien plus engagé dans le futsal puisqu’il est aujourd’hui président de deux clubs. Nous avons créé cette société d’équipements sportifs il y a 3 mois maintenant, en pariant sur des produits aux prix très compétitifs mais de très bonne qualité. Nous sommes allés chercher des marques en Espagne, comme Joma, certes très contrées sur le futsal, mais tout aussi susceptibles de fournir du matériel pour le foot traditionnel également,  le seul élément différenciant se trouvant en effet au niveau des crampons de la chaussure.  Et nous travaillons également quelques équipementiers italiens. Notre stratégie est donc de démarcher les clubs avec ces marques là, mais en ayant pour plus-value la mise à disposition de catalogues personnalisés, en proposant chacun de ces équipements sous les couleurs clubs et les choix personnels de nos clients.

Quels sont vos premiers retours clients ?
M.V : L’idée était de valider notre concept par de premiers partenariats, lesquels ce sont avérés très intéressants pour les clubs du fait notamment de cette démarche très proactive. Les clubs disposent ainsi très rapidement d’un visu et d’un contact direct, ce qui n’est que rarement le cas avec nos concurrents de grosses structures. Et malgré le monde sur notre segment, peu d’entre elles se déplacement,  privilégiant l’envoient des mails, ou usant de catalogues de quelques centaines de pages à l’intérieur desquels il appartient aux clubs d’opérer choix. A contrario, nous avons volonté  de faire nos catalogues personnalisés afin de directement toucher les présidents ou dirigeants concernés,  et ainsi leur proposer le produit adéquat, immédiatement lié à l’identité de leur club.

Quel est votre cursus d’entrepreneurs ?
M.V : J’ai pour ma part fait des études commerciales. J’ai ensuite vendu un peu de tout, et je suis également footballeur depuis une quinzaine d’années. J’avais d’ailleurs un bon niveau en jeunes, avant plusieurs malheureuses blessures dont les croisés du genou. Je joue néanmoins encore à Pouvourville depuis une dizaine d’année, mais vais maintenant me consacrer un peu plus sur la société. Mon associé Alexandre lui est plus concentré sur le futsal, avec l’ambition de faire monter l’un de ces clubs en Ligue 2 (NDRL : le Néo Toulouse Futsal).  Si mon profil est plutôt commercial, le sien est plutôt technique, et nous sommes ainsi complémentaires de nos deux qualités pour avancer sur ce projet.

Quelle stratégie de développement mettez-vous en œuvre ?
M.V : L’avantage reste la relative proximité et confidentialité du futsal, où les clubs se connaissent tous en dépit de l’éloignement géographique. L’information circule très bien et très vite dans ce microcosme là, par le biais des réseaux sociaux, ou le simple bouche à oreille.  Et nous avons aussi la possibilité d’être mobile. Nous avons lancé un site internet pour permettre aux clubs d’avoir directement un visu via cette plate-forme, puis nous développons également le sponsoring. Nous disposons par exemple d’un partenariat  avec la faculté Toulouse III de Paul Sabatier, laquelle organise notamment en mars prochain son Olympiade Universitaire, pour laquelle nous sommes partenaires de l’équipe de foot.