Menu
RSS
La billetterie pour TFC-Bastia est ouverte !

La billetterie pour TFC-Bastia est …

Les places pour le matc...

La billetterie pour TFC-Monaco est ouverte !

La billetterie pour TFC-Monaco est …

Les places pour le dern...

La seconde mi-temps de Nantes-TFC en intégralité

La seconde mi-temps de Nantes-TFC e…

La première période de ...

La première mi-temps de Nantes-TFC en intégralité

La première mi-temps de Nantes-TFC …

La première période de ...

La seconde mi-temps de TFC-Lorient en intégralité

La seconde mi-temps de TFC-Lorient …

La seconde période de l...

La première mi-temps de TFC-Lorient en intégralité

La première mi-temps de TFC-Lorient…

La première période de ...

La seconde mi-temps de Montpellier-TFC en intégralité

La seconde mi-temps de Montpellier-…

La première période de ...

La première mi-temps de Montpellier-TFC en intégralité

La première mi-temps de Montpellier…

La première période de ...

La seconde mi-temps de TFC-Metz en intégralité

La seconde mi-temps de TFC-Metz en …

La seconde période de l...

La première mi-temps de TFC-Metz en intégralité

La première mi-temps de TFC-Metz en…

La première période de ...

Prev Next
ban tfc accueil

Coupe de France - Tarbes peut avoir des regrets !

Tarbes, le dernier représentant des amateurs de Midi-Pyrénées avant l'entrée en lice du TFC en 32es de finale au tour prochain, n'a pas à rougir de sa prestation livrée, hier soir, face à Châteauroux. Bien au contraire de M. Stinat, l'arbitre de la rencontre, qui, en se faisant abuser par l'envol de l'international gabonais O-biang, expulsait Doya (40e) et laissait le camp pyrénéen à 10 et à son désarroi.

Car jusque-là, Paul Baudin et ses équipiers tarbais avaient parfaitement encaissé le choc du terrain face à un adversaire, cette fois, supérieur dans la hiérarchie… beaucoup moins dans le jeu. Parfaitement organisé, à l'assise défensive solide et prompt à se projeter vers l'avant, le TPF avait vite pris la mesure des pensionnaires de L2. D'abord en muselant les velléités des Berrichons qui, malgré leur capitaine Roudet (ex-Lens, Sochaux) se prenaient les pieds dans la nasse. Mis en confiance, Tarbes imposait son rythme avant de se créer l'occasion la plus franche quand Duchemin, bien lancé dans la profondeur par Farssane, butait sur Bonnefoi (36).

Lire la suite de l'article
Retour en haut